Actualités de la Sfµ

Prix Favard - Sciences de la Matière, 2019


Enrico Di Russo (GPM Rouen), a été recompensé pour sa thèse intitulée « Study of the physical mechanisms leading to compositional biases in atom probe tomography of semiconductors ».

Retrouvez son interview ci-dessous.

Sfµ. Qu’est-ce que la microscopie vous a apporté au cours de votre doctorat ?

Ma thèse de doctorat était totalement axée sur la microscopie. J'ai travaillé sur le développement de techniques, en particulier concernant la sonde atomique tomographique sur des matériaux semi-conducteurs. D'un côté nous avons répondu à des questions liées aux limites de la technique. Mais nous avons aussi essayé d'aller au-delà de ces limites pour comprendre comment extraire de nouvelles informations à partir de mesures de sondes atomiques. 

Sfμ. Comment avez-vous eu connaissance du Prix Favard ?

Ce prix a été rapporté par mon directeur de thèse, Prof. Didier Blavette. J'avoue qu'au début je ne voulais même pas essayer de soumettre ma candidature comme je n'aime pas trop ce genre de chose (concours, prix, etc.)... j'ai attendu le dernier jour pour le faire, et apparemment j'ai bien fait!

Sfµ. Est-ce que ce prix a déjà eu des conséquences sur votre parcours ?

Non, le prix n'a eu aucune conséquence sur mon parcours pour le moment.

Sfµ. Quelle conférence vous a le plus marqué au congrès de la Sfµ ?

J'ai adoré la conférence de PATRIARCHE Gilles: "OBSERVATION IN-SITU DANS UN MICROSCOPE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION DE LA CROISSANCE PAR EPITAXIE PAR JETS MOLÉCULAIRES DE NANOSTRUCTURES DE SEMICONDUCTEURS III-V". J'ai été très surpris que ses observations sur la croissance de matériaux III-N peuvent confirmer ma théorie sur le mécanisme d'évaporation de III-N dans les expériences de sonde atomique.

Sfµ. Quelle est à présent la suite de votre parcours ?

Je suis actuellement post-doctorant au CEA-LETI, à Grenoble. C'est la seule position que j'ai trouvée après mon doctorat à Rouen. Malheureusement, il est très difficile de planifier l'avenir, mais j'espère trouver un post-doc en Italie, près de chez moi (Bologna).

Sfµ. Quelle place la microscopie va jouer dans la suite de votre carrière ? 

J'espère pouvoir continuer à travailler dans le cadre de la microscopie, mais pas forcement avec sonde atomique tomographique. Je pense qu'il est important d'avoir une excellente formation en microscopie (AFM, SEM, TEM...) pour ceux qui, comme moi, travaillent dans le domaine des matériaux semi-conducteurs. Je pense que c’est un sujet d’étude très intéressant, qui m’a toujours attiré depuis mes études des master à Bologna, quand j'avais commencé à travailler avec un AFM sur des films de SiON pour recouvrir les panneaux solaires.

[En savoir plus]

[Tous les articles]
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.