Les offres de postes



Contrat post-doc H/F pour développement de méthodes de cryo-microscopie électronique pour l'étude de nouveaux biomatériaux élaborés par ingénierie tissulaire

Entreprise/Labo : Institut des Matériaux Jean Rouxel, Université de Nantes - CNRS / Nantes

Description :

Ce projet vise à caractériser les facteurs structurels, morphologiques et chimiques pertinents à l'origine des interactions entre les biomatériaux innovants issus de l'ingénierie tissulaire et les cellules souches encapsulées dans la structure des biomatériaux. La personne recrutée développera des méthodes d'acquisition et d'analyse de données cryogéniques 3D FIB/MEB et les appliquera à une sélection de ciments de phosphate de calcium (CPC)/mousses composites polymères aux performances prometteuses pour des applications de réparation osseuse.

Dans un contexte clinique, une partie importante de la population est affectée par des traumatismes, des maladies dégénératives et des fractures osseuses, ce qui représente un problème majeur de santé publique. Les tendances actuelles de la médecine régénérative visent à remplacer les tissus endommagés par des structures fabriquées par génie tissulaire. Il s'agit de structures 3D très poreuses capables de piéger les cellules et les facteurs de croissance pour favoriser la prolifération, la viabilité et la différenciation des cellules, ainsi que pour servir de modèle guidant la croissance du nouveau tissu. En général, la plupart des nombreux matériaux testés à ce jour en tant que substituts osseux ne parviennent pas à s'intégrer dans le tissu hôte en raison de facteurs tels que la capacité limitée de régénération osseuse, les défauts mécaniques ou l'infection. La compréhension des interactions matériaux-cellules à haute résolution spatiale pourrait guider l'optimisation de nouvelles formulations avec des performances biologiques accrues.

Ce projet vise à caractériser les facteurs structurels, morphologiques et chimiques pertinents à l'origine des interactions entre les biomatériaux innovants issus de l'ingénierie tissulaire et les cellules souches encapsulées dans la structure des biomatériaux. La personne recrutée développera des méthodes d'acquisition et d'analyse de données cryogéniques 3D FIB/MEB et les appliquera à une sélection de ciments de phosphate de calcium (CPC)/mousses composites polymères aux performances prometteuses pour des applications de réparation osseuse.
Dans un contexte clinique, une partie importante de la population est affectée par des traumatismes, des maladies dégénératives et des fractures osseuses, ce qui représente un problème majeur de santé publique. Les tendances actuelles de la médecine régénérative visent à remplacer les tissus endommagés par des structures fabriquées par génie tissulaire. Il s'agit de structures 3D très poreuses capables de piéger les cellules et les facteurs de croissance pour favoriser la prolifération, la viabilité et la différenciation des cellules, ainsi que pour servir de modèle guidant la croissance du nouveau tissu. En général, la plupart des nombreux matériaux testés à ce jour en tant que substituts osseux ne parviennent pas à s'intégrer dans le tissu hôte en raison de facteurs tels que la capacité limitée de régénération osseuse, les défauts mécaniques ou l'infection. La compréhension des interactions matériaux-cellules à haute résolution spatiale pourrait guider l'optimisation de nouvelles formulations avec des performances biologiques accrues.

 

 

 



Contact : Patricia Abellan
En savoir plus : Cliquez ici

Télécharger le fichier en PDF

Retour à la liste des offres de postes

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.